Actualités
Actualités CTIP Actualités IP / GPS Actualités Secteur
L’OIT publie un rapport sur la protection sociale dans le monde 2017-2019
04.12.2017

L’OIT publie un rapport sur la protection sociale dans le monde 2017-2019

L’Organisation Internationale du Travail (OIT) a rendu public mercredi 29 novembre un rapport sur la protection sociale dans le monde. Il révèle que seulement 45 % de la population mondiale est couverte par au moins une prestation de protection sociale, ce qui exclut 4 milliards de personnes.

...

Cette situation s’explique par un sous-investissement notable notamment en Afrique, en Asie et dans les Etats arabes.  Les milieux ruraux sont particulièrement mal couverts en santé : 56 % de cette population ne possède pas de couverture contre 22% en milieu urbain. Pour atteindre une couverture sanitaire universelle, telle que prévue par les objectifs de développement durable (ODD) adoptés par l’Organisation des Nations Unies (ONU) en septembre 2015, il faudrait embaucher près de 10 millions de personnes. Les efforts à fournir sont donc encore très importants.

Pour plus d’informations, aller sur le site de l’OIT

La Cour des comptes publie un rapport sur l’avenir de l’assurance maladie
04.12.2017

La Cour des comptes publie un rapport sur l’avenir de l’assurance maladie

La Cour des comptes a publié mercredi 29 novembre un rapport thématique sur l’assurance maladie intitulé « L’avenir de l’assurance maladie, assurer l’efficience des dépenses, responsabiliser les acteurs ». Soulignant l’aspect positif des mesures prises afin de modérer les dépenses, le rapport constate cependant que le déficit de l’assurance maladie est persistant et que la dette sociale est considérable.

...

La qualité reconnue de la France en matière de santé est ainsi réalisée au prix d’un investissement élevé. La Cour des comptes relève notamment une prédominance coûteuse du recours à l’hôpital, une part trop importante des dépassements d’honoraires et un transfert des coûts vers les organismes complémentaires sans réel bénéfice. Les Sages de la rue Cambon estiment donc que « la qualité et l’égalité d’accès aux soins ne pourront être maintenues ou renforcées qu’en réformant l’organisation et la gestion du système de santé ».

C’est pourquoi ils formulent 7 enjeux principaux assortis de 17 recommandations afin de préserver l’avenir du système de santé français. Ils préconisent donc, entre autres, de réorganiser l’assurance maladie, de rendre l’accès aux soins plus équitable et de réunifier et renforcer le pilotage financier.

Ainsi la Cour des comptes recommande de redéfinir le partage entre assurance maladie obligatoire et complémentaire « en rationalisant les restes à charge pour les assurés, en répartissant clairement les prises en charge par secteurs de soins entre les deux dispositifs de couverture, ou en envisageant la mise en place d’un bouclier sanitaire plafonnant dans tous les cas le reste à charge des assurés ». Concernant l’accès aux soins, le rapport propose également d’agir sur les règles d’installation et de rémunération des médecins libéraux. En particulier, les Sages suggèrent de prévoir dans les dispositifs conventionnels d’une part, un conventionnement sélectif pour lutter contre les déserts médicaux et d’autre part, des plafonnements des dépassements d’honoraires. Pour piloter l’ensemble, le rapport recommande « d’examiner l’opportunité de la création d’une Agence nationale de santé qui serait responsable de l’organisation de la mise en œuvre des politiques de santé et qui regrouperait les compétences exercées en ces domaines d’une part par le ministère de la santé, d’autre part par l’assurance maladie ».

Ces constats et recommandations n’ont pas été bien reçus par les professionnels de santé et les membres du Gouvernement, qui se sont élevés contre certaines propositions. Au sujet des complémentaires santé, Agnès Buzyn et Gérald Darmanin ont notamment affirmé qu’« un retrait de l’assurance maladie obligatoire de certains secteurs conduirait à une perte de visibilité et de leviers d’action sur les secteurs transférés ».

Consulter la synthèse et le rapport

Pratiques tarifaires : la CnamTS présente un bilan 2017
04.12.2017

Pratiques tarifaires : la CnamTS présente un bilan 2017

La Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés (CnamTS) a présenté mercredi 29 novembre, aux syndicats de médecins libéraux, le bilan de l’Observatoire conventionnel sur les pratiques tarifaires établi à mi-2017. Le taux moyen de dépassement d’honoraire s’élève à 51,9 % en secteur 2 et il est en recul pour la 5e année consécutive.

...

En revanche, le bilan révèle que les consultations donnant lieu à un dépassement d’honoraire sont plus nombreuses qu’auparavant. Elles ont en effet atteint un montant total de 2,66 milliards d’euros en 2016, soit une hausse de 2,2 % par rapport à 2015. Les gynécologues, les gériatres et les psychiatres sont les spécialités au plus fort taux de dépassement d’honoraire. Paris tient le haut du classement avec un taux moyen de dépassement d’honoraire s’élevant à 114,7 %. La CnamTS s’est par ailleurs félicitée de la hausse du nombre de signataires de l’option pratique tarifaire maîtrisée (OPTAM) et de l’option pratique tarifaire maîtrisée de chirurgie d’obstétrique (OPTAM-CO). En 2016, 15 000 médecins ont en effet signé ces contrats de modération tarifaire, ce qui représente 45 % des médecins éligibles.
17.10.2017

En 2016, le marché de la complémentaire santé et de la prévoyance a été porté par les contrats collectifs

Trois familles d’assureurs proposent des garanties santé et prévoyance en France : les institutions de prévoyance régies par le code de la sécurité sociale, les sociétés d’assurance régies par le code des assurances et les mutuelles régies par le code de la mutualité.

 

En 2016, le marché de la complémentaire santé et de la prévoyance est en croissance de 1,6 % et représente 56,7 Md€ de cotisations. Il a été tiré par la progression des contrats collectifs (+2,7 % contre +0,6 % pour les contrats individuels) qui représentent désormais la moitié des cotisations.

...

Télécharger le communiqué de presse

 

 

Michel DIEU élu président de l’AEIP
27.06.2017

Michel DIEU élu président de l’AEIP

Vendredi 23 juin 2017, l'assemblée générale de l'Association Européenne des Institutions Paritaires de protection sociale (AEIP), réunie à Berlin au siège de BG Bau (organisation paritaire pour la santé et la sécurité au travail du secteur de la construction en Allemagne), a élu à l'unanimité Michel DIEU comme président pour la mandature 2017/2019.

...

Michel  DIEU représente la confédération CGT-Force Ouvrière au Centre Technique des Institutions de Prévoyance (CTIP) dont il a été président. Le CTIP était un des membres fondateurs de l’AEIP en 1996 et retrouve la présidence de cette association 20 ans après celle du regretté Jean de SANTIS. Michel DIEU est également président de l’IPSEC, institution de prévoyance membre du CTIP et du Groupe Humanis dont il est administrateur. Il préside aussi le groupement paritaire de prévoyance Adeis. Il a effectué l’essentiel de sa carrière comme salarié d’ASF, entreprise du groupe VINCI.

À ces divers titres il sera particulièrement bien placé pour porter à Bruxelles l’ensemble des dossiers de lobbying de l’AEIP dans toutes ses composantes et notamment les organismes paritaires du secteur de la construction de tous les pays européens compétents dans les domaines des institutions de retraite professionnelles (IORP), des congés payés et des régimes de santé et sécurité au travail. Il portera également toutes les questions relatives à la solvabilité des entreprises d’assurance sans but lucratif et aussi des institutions de retraite professionnelles afin d’éviter les dangers sur le long terme d’une approche contraire aux intérêts des institutions comme des futurs bénéficiaires des accords collectifs.

Source : AEIP

 

Publication du bilan d’application de la loi Eckert relative aux contrats d’assurance vie en déshérence
23.05.2017

Publication du bilan d’application de la loi Eckert relative aux contrats d’assurance vie en déshérence

L’article L.132-9-3-4 du code des assurances prévoit que les organismes professionnels publient chaque année un bilan d'application des articles L.132-9-2 (dispositif "AGIRA 1") et L.132-9-3 (dispositif "AGIRA 2") qui comporte le nombre et l'encours des contrats d'assurance sur la vie, souscrits auprès de leurs membres, dont les capitaux ou les rentes dus n'ont pas été versés au bénéficiaire.

...

Dispositif « AGIRA 1 » issu de la loi n°2005-1564 du 15 décembre 2005 : toute personne physique ou morale peut saisir l’Association pour la Gestion des Informations sur le Risque en Assurance(AGIRA) en vue de rechercher si un contrat d’assurance vie a été souscrit à son profit par une personne dont elle apporte la preuve du décès.

Dispositif « AGIRA 2 » issu de la loi n°2007-1775 du 17 décembre 2007 : les institutions de prévoyance et unions s’informent, au moins chaque année, du décès éventuel de leurs participants. Elles obtiennent ces informations en interrogeant, par l’intermédiaire de l’AGIRA, les données relatives au décès des personnes inscrites au RNIPP (Répertoire national d’identification des personnes physiques) de l’INSEE.

Ce bilan d’application des dispositifs AGIRA a été élaboré sur la base des données recueillies auprès des 37 institutions de prévoyance et unions adhérentes au CTIP (données arrêtées au 31 décembre 2016).

Pour accéder au bilan d’application, cliquez ici

 

Le CTIP soutient et participe au congrès TDAY Insurance les 7 et 8 juin 2017.
27.03.2017

Le CTIP soutient et participe au congrès TDAY Insurance les 7 et 8 juin 2017.

Le TDAY Insurance est l’événement du secteur de l’assurance, des entreprises qui innovent, se transforment et s’engagent dans la révolution numérique.

...

Pour cette 2èmeédition, sont prévus 17 conférences, des workshop et after work, des keynote « speedvision ». Seront également proposés des espaces privatifs « the place to share » et hospitality room, le showroom nouvelles technologies ainsi que des espaces de networking. Une application mobile de services connectés sera dédiée à l’événement qui s’achévera par une soirée et un dîner de gala.

Jean Paul Lacam, délégué général du CTIP, interviendra en clôture du Congrès le jeudi 8 juin à 19h30 sur l’innovation et la révolution numérique dans l’assurance.

En tant que partenaire, le CTIP bénéficie d’une réduction qui permet à ses membres adhérents de profiter, grâce au code CT0708, d’une remise de 120 €TTC (348 €TTC au lieu de 468 €TTC pour les deux jours)

Pour vous inscrire ou en savoir plus cliquez ici

L’Irdes et la Drees lancent une enquête pour évaluer la généralisation de la complémentaire santé d’entreprise
16.03.2017

L’Irdes et la Drees lancent une enquête pour évaluer la généralisation de la complémentaire santé d’entreprise

La Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) et l'Irdes (Institut de recherche et de documentaion en économie de la santé) lancent une nouvelle édition de l'enquête Protection sociale complémentaire d'entreprise (PSCE). Son objectif est d'évaluer la généralisation de la complémentaire santé d'entreprise mise en œuvre le 1er janvier 2016.

...

Cette enquête soutenue par le CTIP, la FFA et la FNMF est reconnue d’intérêt général. Elle interroge 8 000 établissements de France métropolitaine et des Départements d’outre-mer (Dom) et 22 000 salariés sélectionnés aléatoirement et qui seront dans l’obligation d’y répondre.

En savoir plus

Guy et la DSN présentent La déclaration… #DemarrerSaDSN
13.10.2016

Guy et la DSN présentent La déclaration… #DemarrerSaDSN

Et si une déclaration pouvait changer la vie de vos salariés ?

Découvrez Guy, responsable administratif, qui est au bout du rouleau. Il n'a même plus le goût de faire des blagues qu'il affectionne tant. Heureusement, une déclaration va changer sa vie...

...

dsn_40x60_affiche_webserie-site

La déclaration sociale nominative (DSN) va remplacer la plupart des déclarations sociales allégeant ainsi les démarches administratives des entreprises. Elle sera obligatoire en janvier 2017 pour toutes les entreprises. Il n’est plus temps d’attendre pour #DemarrerSaDSN !

Santé, retraite, décès… : un tiers du marché de l’assurance privée couvre des risques sociaux
20.06.2016

Santé, retraite, décès… : un tiers du marché de l’assurance privée couvre des risques sociaux

La Direction de la recherche des études et évaluation et statistiques (Drees) a publié une étude analysant la place des organismes complémentaires dans la protection sociale en 2014.

...

S’appuyant sur les chiffres communiqués par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), la Drees a établi qu’en 2014 les organismes complémentaires (institutions de prévoyance, mutuelles et sociétés d’assurances) ont perçu 67 milliards d’euros de cotisations et versé 47 milliards de prestations au titre des risques sociaux, soit presque un tiers de leur activité.

On entend par risques sociaux la maladie, le handicap, l’accident du travail ou la maladie professionnelle, la vieillesse, la survie, la famille, l’emploi, le logement et la pauvreté ou l’exclusion sociale. La seule complémentaire santé représente 52 % de l’activité des organismes complémentaires.

Pour consulter l’étude, cliquer ici.

Devenez pilote de la généralisation DSN !
01.06.2016

Devenez pilote de la généralisation DSN !

La déclaration sociale nominative (DSN) sera obligatoire en janvier 2017 pour les entreprises. Et si vous deveniez "pilote de la généralisation" sur la dernière phase du dispositif afin de sécuriser votre démarrage ?

...

La déclaration sociale nominative (DSN) remplace et simplifie la majorité des déclarations sociales en automatisant mensuellement leur transmission à partir d’un flux de données issues de la paie. Elle devient obligatoire en janvier 2017 pour toutes les entreprises.

Vous avez la possibilité de devenir « pilote de la généralisation » en test sur la dernière phase du dispositif, afin de sécuriser votre démarrage.

Vous pourrez ainsi bénéficier :

  • d’un suivi rapproché ;
  • d’un meilleur apprentissage du dispositif DSN ;
  • d’une qualité optimisée de vos déclarations en exploitant les retours métiers des organismes de protection sociale.

Pour vous inscrire en tant que pilote, cliquer ici

Utilisation des cookies : En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. Pour plus d’informations cliquez ici.